Les chômeurs sont-ils trop indemnisés ?

white and black laptop computer

La France indemnise-telle mieux les chômeurs que ses voisins ? Les conditions d’accès et les montants versés sont plus favorables que la moyenne européenne, mais la durée d’indemnisation estplus longue dans des pays aussi variés que les Pays-Bas, le Danemark et l’Espagne. Il est difficile de comparer les systèmes entre eux. Et ce n’est pas parce qu’on touche des allocations que l’on est dans l’oisiveté : près de deux millions de demandeurs d’emploi travaillent. Ce sont les moyens donnés à l’organisation de l’activité qui sont incitatifs tels que l’accompagnement et la création de postes non-marchands. Cela demande des moyens importants qui dépassent l’assurance-chômage et les minima sociaux. Les réduire n’a pas d’effet en soi en tant que retour à l’emploi. Il est impossible de bâtir un régime avec une étanchéité entre emploi et chômage. La population active en France est proche de trente millions de personnes, agents publics compris. Plus d’un actif sur six est inscrit à Pôle Emploi. C’est considérable. Face à cela, le service public de l’emploi affiche quelque 0,3 million de postes à pourvoir, travail temporaire ou occasionnel compris.On voit ainsi que le niveau de chômage est une moyenne qui ne reflète pas les réalités sociales. La catégorie même de chômage, au sens simple de période entre deux emplois, semble appartenir à une époque passée. Le mot vient de l’ère de la croissance industrielle. « Le taux d’emploi et non plus seulement le taux de chômage sert de critère de performance et en même tempsd’objectifs des politiques publiques. Constatons l’affaiblissement de la centralité du chômage » résumait l’économiste Jérôme Gautié en 2009. Le taux d’emploi est calculé en rapportant le nombre d’individus de sa classe ayant un emploi au nombre total d’individus dans la classe. On se limite le plus souvent à la population en âge de travailler généralement définie, en comparaison internationale, comme les personnes âgées de quinze à soixante-quatre ans, et qui déclarent avoir effectué un travail rémunéré pendant une heure au moins dans la semaine. En France, le taux d’emploi est à son plus haut niveau depuis trente ans et dépasse les 64%.